Classic Bikes

Vintage Bikes

Prologue

Dans cette rubrique des vélos classiques et vintage figurent deux catégories de vélos distinctes.

Il y a d’un côté ceux qui ont été les fleurons de leur époque dans les années 80 et 90 et qui figurent au panthéon de mon catalogue des vélos à la retraite pour services rendus. Et d’autre part, ceux qui acquis au fil de l’eau pour faire l’objet d’une restauration plus ou moins importante. Tous me permettent de goûter à des plaisirs démodés notamment lors de rassemblements réservés aux vélos dits vintage, tels l’Eroica.

Loin de tout exploit sportif, certains de ces vélos m’ont permis d’aller, comme c’est souvent le cas pour ceux qui vouent un attachement charnel à ce sport, au delà de mes limites. Ils m’ont tous apporté joie et souffrance dans des moments rares, en particulier sur les cimes des plus hauts cols des Alpes et d’ailleurs. Ansi est née une affection dont j’ose imaginer quelle est réciproque.

Alors, après tant de dévotion, toutes ces machines méritent le respect et le devoir de les maintenir dans leurs plus belles robes. 

NOTE
Manquent à l’appel des vélos qui m’ont tenu compagnie et que je n’ai – malheureusement – pas su conserver. Vendus ou remplacés, ils seraient à l’évidence la bienvenue ici. Parmi ces absents, un Cinelli Supercorsa 1977, un Gios Compact Pro 1986, un Colnago Tecnos Tony Rominger 1995 Limited Edition, badgé 55.291 (record de l’heure), un Colnago Titanio Bititan 1996, un Colnago C40 1997, un Wilier Easton Marco Pantani 1997 et un Trek 5000  2006.

Classic bikes

GIOS Torino - Roger de Vlaminck Replica 1977

A compléter …

En bref

A propos de GIOS Torino

La marque Gios a été créée par Tolmino Gios, né en 1916 à Tolmin – une région de Vittorio Veneto en Italie qui est aujourd’hui un territoire slovène. A l’âge de 2 ans, sa famille s’installe à Turin, qui sera le berceau de la marque Gios en 1958.

Dans sa jeunesse, Tolmino était un cycliste passionné et est devenu un coureur qui a su se faire remarquer puisqu’il a été recruté par une équipe professionnelle et a participé à quelques Giro d’Italia au début des années 30. Il a même été sélectionné pour courir avec l’équipe nationale italienne aux Jeux olympiques de Berlin de 1936, mais en raison d’un désaccord personnel avec l’entraîneur-chef, son invitation a ensuite été annulée. Sans se laisser décourager par ce revers, Tolmino a continué à courir dans des épreuves majeures et aux côtés de noms très reconnaissables : Guerra, di Paco et Bartali pour n’en citer que quelques-uns.

Après la Seconde Guerre mondiale, en 1948, il décide qu’il est temps de s’installer et d’ouvrir son propre magasin de vélos. Initialement une très petite entreprise, celle-ci a rapidement acquis une grande popularité grâce à l’influence de Tolmino au sein des courses professionnelles, où il a conseillé de jeunes cyclistes puis de créer sa propre équipe amateur. En 1958, il recrute le légendaire Italo Zilioli, qui remporte les championnats nationaux juniors sur route l’année suivante, sous le regard bienveillant de Tolmino.

La même année, Alfredo Gios, le fils aîné de Tolmino, rejoint l’entreprise familiale pour aider à faire face à la demande toujours croissante. Un aspect qui, étonnamment, a fait décoller l’entreprise grâce l’intérêt du public pour les vélos de ville. Au tournant de la décennie, le marché réclamait des vélos bien construits et fiables. Le volume des affaires a continué de croître jusque dans les années 1960 et en 1966, Aldo, le troisième fils de Tolmino, s’est également impliqué dans les opérations. En 1968, Tolmino avait cédé le contrôle de l’entreprise à Alfredo et Aldo, mais faisait toujours partie de l’entreprise car sa connaissance des vélos était immense.

La collaboration avec Brooklyn Chewing Gum

Une rencontre fortuite à l’exposition de Milan en 1972 allait changer la trajectoire de Gios et engendrer l’une des couleurs les plus emblématiques que le cyclisme professionnel ait jamais vues. Lors de l’exposition d’un nouveau vélo de ville de type «Easy Rider» à l’exposition de Milan, le propriétaire de la société Brooklyn Chewing Gum, Giorgio Perfetti, s’est entiché du vélo. Il a dit à Alfredo qu’il en voulait 100 tout de suite afin que ce vélo puisse devenir le prix des compétitions de cyclisme pour les garçons que l’entreprise organisait. Inutile de dire qu’Alfredo a accepté et a commencé à produire de nombreux Easy Riders pour la marque Brooklyn.

Ayant Gios pour aider à fabriquer des vélos pour eux, Brooklyn a décidé de créer sa propre équipe cycliste professionnelle l’année suivante comme forme de marketing. La société a choisi d’utiliser des rayures bleues électriques, rouges et blanches profondes pour son équipe afin de rendre hommage au drapeau américain, ainsi que des couleurs qui figuraient sur son emballage. Ainsi, lorsqu’on a demandé à Gios de concevoir des vélos de course pour eux, il n’y avait qu’une seule couleur qui semblait appropriée.

De Vlaeminck et l’héritage capital de Gios

L’un des cyclistes les plus remarquables et les plus célèbres du 20e siècle, Roger de Vlaeminck était avec Brooklyn de 1972 jusqu’à ce qu’ils cessent de sponsoriser en 1977. De Vlaeminck a connu certaines de ses années les plus réussies en roulant sur des vélos Gios : Milan-San Remo (1973), Paris-Roubaix (1974, 1975, 1977), Tour de Lombardie (1974, 1976), Tour des Flandres (1977).

Le succès de de Vlaeminck, ou Le Gypsy, a fait des styles éblouissants de l’équipe de Brooklyn non seulement une icône du cyclisme professionnel du milieu à la fin des années 70, mais aussi quelque chose d’un classique culte ; avec le maillot apparaissant dans de nombreuses émissions de comédie et publicités télévisées dans les années 70 et 80.

Mais le maillot et les couleurs de l’équipe Brooklyn ne sont pas les seuls éléments mémorables de la collaboration : les vélos que Gios a produit dans le cadre de ce partenariat ont contribué à aider de Vlaeminck à forger sa légende.

Vélos Gios légendaires

Gios en tant que marque a atteint un statut légendaire grâce au succès de de Vlaeminck. Cependant, la qualité de construction de chaque vélo qui quittait l’usine était également parfaite. L’expertise de Tolmino a été transmise à ses fils, qui s’est ensuite traduite par la création de l’une des marques de vélos vintage les plus recherchées. Le soin apporté par chaque personne impliquée dans le processus de construction est très évident avec Gios, car ils sont tous de la plus haute qualité avec des composants du même niveau.

Spécifications

A compléter

Source : www.xxx.it

Cadre/FrameGIOS “replica 77 RDV” frame (size 54 ct x 53,5 cc seat angle 74, head tube angle 72)
Fourche/ForkGios Torino BLUE fork
Transmission 
Boitier pédalier/Bottom bracketCampagnolo Record Strada #1046/A  bottom bracket italian thread 
Manivelles/Crankset Campagnolo Super Record  (1980/1983)
Derailleur avant/Front derailleurCampagnolo Record #0104007 clamp-on front derailleur from the 1980s
Derailleur arriere/Rear derailleurCampagnolo Super Record (4001)
Leviers/ShiftersCampagnolo C-Record 6-spd
Chaine/ChainEverest Serie Oro Chain 1/2x3/32 114 link 5/6 Speed 
Roue libreRegina Extra 6-spd  / 15-17-19-22-24-26
Cockpit 
Direction/HeadsetCampagnolo Nuovo RECORD Steel Headset 25.4x24f Italian 1970s 80s (2Q)
Potence/StemCinelli 1R (1/Record) 110mm  26.4mm
Cintre/HandlebarCinelli  Campione Del Mondo 66-40 Matt Silver Reach/Drop 72mm/160 mm.
Freins 
Leviers de freins/Brake LeversCampagnolo C-Record
Freins/Brake CalipersCampagnolo Cobalto C-Record brake calipers late 80's
Roues/Wheelset 
Roues/WheelsetMavic GP4 / Campagnolo Record OLD 126mm
Pneus/TyresChallenge Tubular Paris-Roubaix SC S 28" | 700 x 27C PPS2
Autres 
Pédales/PedalsCampagnolo Superleggeri BRC Pedals 
Tige de selle/Seatpost Campagnolo SUPER RECORD Fluted SEATPOST 27.2mm with FLAW (WH)
Selle/Saddle Cinelli Unicanitor restoration / new leather zebra + silver logo 
Bottle cageElite Ciussi Dark Blue Tubular Water Bottle Cage
Guidoline/Handlebar TapeCinelli Ruban Guidon Cork Ribbon Denim
Cablage/CablesShift cable Housing, Brake cable Housing

à compléter

Galerie

Alan 1980

La marque ALAN a été fondée en 1972 par l’ingénieur italien Lodovico Falconi. Le nom est issu des deux premières lettres de ses enfants Alberto et Annamaria.

Alan a été la première entreprise à introduire un cadre entièrement en aluminium à partir d’aluminium de qualité aérospatiale. Plus tard en 1976, la marque se démarquera encore en développant un cadre en carbone en reprenant son savoir faire en matière d’assemblage de tubes sur des raccords en aluminium.

A propos d'Alan

Les méthodes de construction du brevet étaient très simples: il s’agissait de fileter les tubes aux extrémités et de les insérer dans les différentes jonctions, toujours filetées, rendant la jonction vraiment absolue avec l’utilisation d’une colle également utilisée dans l’industrie aéronautique.
Tout a été assemblé sur des gabarits de montage pour avoir un centrage parfait du cadre. Comme il s’agissait d’une nouveauté ABSOLUE, pour l’époque, il était nécessaire de réaliser les joints en alliage léger à domicile et de réaliser les différents procédés sur les tubes.

Le cadre a été immédiatement une innovation majeure pour ses caractéristiques de légèreté et de fonctionnalité et parfaitement adapté à différentes spécialités.

Par la suite, avec les tubes en alliage léger, des tubes en fibre de carbone ont également été adoptés, obtenant des cadres très résistants et une légèreté absolue. L’utilisation de tubes en fibre de carbone était due à la demande d’un cadre avec des tubes en fibre par TORAY Industries Inc., japonais, avec leurs tubes, qui l’a également fait tester à la « Japan Vehicle Inspection Association » avec d’excellents résultats (année 1976). Lors d’une foire à Paris (1977), un fabricant de tubes a alors été trouvé et la production de tubes en alliage léger a donc été lancée avec un succès égal. Disons que pour les cadres en alliage léger et en fibre de carbone, ALAN a été le premier au monde à fabriquer de tels cadres. Le succès a été tel que de nombreuses équipes de professionnels et d’amateurs ont adopté nos montures dès le départ.

On se souvient, entre autres, comme auparavant en 1973 de l’Allemand HA-RO et de l’équipe nationale amateur de Pologne (champions du monde 1973/1974) et déjà en Italie le Magniflex, le Vibor, le GBC, le Selle Royal, le Fiorella, Famcucine , Santini, Alfa-Lum et à l’étranger TEKA (Espagne), FANGIO (Belgique) et VARTA (Colombie) et les différentes équipes de FANINI (Remac-7UP – PEPSI – Amore e Vita) et par GUERCIOTTI.
Parmi les coureurs on se souvient, entre autres: Basso, Bertoglio, Gavazzi, Baronchelli, Beccia, Battaglin, Vandi puis Thevenet, Kuiper, Lejretta, Parra, Lucio Herrera, Johansson, Pedersen, le pistard Golinelli (double champion du monde), Clark, Risi, Brugna et Villa.

En cyclo-cross, nous sommes entrés dans la légende de cette discipline avec les grands champions internationaux qui ont utilisé nos montures dans leurs victoires les plus importantes et qui ont fait de nous l’une des marques les plus titrées au monde.
Plusieurs fois champions du monde ont été Zweifel, Liboton, Stamsnijder, Di Tano, Simunek, Thaler, Kluge et en 2012 le Néerlandais Mathieu Van der Poel a remporté son premier titre mondial, dans la catégorie Junior, avec un vélo Alan.

Source : www.alanbike.it

Spécifications

Acquis auprès d'un particulier en 2017, ce vélo avait été remarquablement entretenu par ses trois ou quatre propriétaires successifs. Proposé tel quel, cet Alan avait perdu une partie de ses origines italiennes au profit du nom de son distributeur suisse. Idem pour certains composants pantographiés avec un grand G.

Mais malgré son parfait état de conservation, une remise en état s'imposait pour lui assurer une seconde vie. Le but étant de remettre cet Alan au plus près de son lustre originel et surtout dans un parfait état fonctionnel gage de sécurité pour participer à l’Eroica de Gaiole.

Cela a consisté en procéder à un démontage complet pour passer en revue chacun des composants. Ensuite, il s’est agit de remplacer les composant usés ou ceux devenus disgracieux. C’était le cas des roues (à boyaux), du cockpit (selle et cintre), du jeu de direction, et encore de la selle. Parmi les autres équipements remplacés, on trouve les repose-mains (cocottes), courroies de pédales, portes-bidons, patins de freins, serrage de tige de selle, câbleries et gaines.

Au niveau du cadre, un polissage des raccords et enfin le remplacement des décorations au profit des stickers officiels seront suffisant, le cadre n’ayant subit aucun choc ou éraflures.

Quant aux parties les plus sensibles, le jeu de pédalier et celui de direction, seul ce dernier a été remplacé.

Les roues ont été montées par un artisan à partir de moyeux Campagnolo Record (axe arrière/O.L.D 126mm) et des jantes Super Champion finition brillante. Enfin, la cassette Maillard d’origine (6 vitesses) sera remplacée plus tard par une Regina Extra.

Cadre/FrameALAN 51x53 aluminium and lugged frame construction / Serial nr 554815
Fourche/ForkALAN 
HeadsetTange Levin 1" Threaded Headset: 26.4mm Crown Race Black
Potence/StemCinelli 1A Size: 90 mm
Cintre/HandlebarCinelli Giro D’Italia Size: 420 mm
Freins/Brake Calipers and LeversSuntour Superbe Pro Brake Calipers Model 4000 / Suntour Superbe Pro Brake Levers
Derailleur avant/Front derailleurCampagnolo Record
Derailleur arriere/Rear derailleurCampagnolo Nuovo Record Patent 80
CassetteRegina Extra 6-speed - Italian thread
Chaine/ChainKMC X8 1/2" X 3/32" Pin Length: 7.3 mm 114 Links Weight: 324 grams Non Directional Nickel Plated / MissingLink 7,3mm reusable
Manivelles/Crankset Sugino Mighty Competition Crank Set 170mm 52/42T 144 BCD ISO
Boitier pédalier/Bottom bracketSugino MW-70 (Italian 36 x 24 tpi), Length 115mm, Axle taper: Square ISO
Pédales/PedalsSuntour Superbe / Leather Toe straps Christophe
Roue/Wheel (AV/Front)Roues boyaux /tubulars Campagnolo Record - Super Champion modèle Etoile - 36 rayons
Roue/Wheel (AR/Rear)Roues boyaux /tubulars Campagnolo Record - Super Champion modèle Etoile - 36 rayons OLD 126mm
Pneus/TyresChallenge Tubulars Paris Roubaix 27mm
Selle/Saddle Turbo Bernard Hinault noire 
Tige de selle/Seatpost Campagnolo 25mm
Bottle cageElite Ciussi Inox

Vendu.

Galerie

Vitus 779 - 1980+

Vitus est connu comme le pionnier des cadres de course en aluminium collés et vissés. Malgré le scepticisme initial dû à la flexibilité du cadre, la marque française a remporté plusieurs victoires exceptionnelles dans des compétitions et a développé d’excellents cadres qui étaient probablement les meilleurs cadres en aluminium à raccords de leur temps.

Le modèle le plus célèbre est certainement le Vitus 992, successeur du modèle 979 en 1992. Il a notamment été utilisé par Sean Kelly dans une épopée Milan-Sanremo en 1992. Une course remportée par l’Irlandais à la poursuite de Moreno Argentin lors d’une mémorable descente du Poggio. Cette victoire et le style avec lequel elle a été remportée ont calmé les esprits de ceux qui affirmaient que l’aluminium était un matériau trop mou pour le cyclisme sur route professionnel.

Le cadre et la fourche sont constitués de tubes en aluminium Dural qui sont vissés et collés dans des raccords en aluminium fabriqués spécialement pour Vitus. Le tube de direction spécialement formé avec un jeu de direction partiellement intégré et la fourche solide sont, avec les tubes ovalisés, l’une des raisons pour lesquelles ce vélo offrait un comportement stable.

Source : inconnue

A propos de Vitus

Vitus, marque emblématique de l’industrie française du cycle, a longtemps été la référence en matière de fabrication de cadres de vélos. Mais comme beaucoup d’entreprises nationales, Vitus n’a pas su se mettre au diapason pour résister à la concurrence asiatique.

D’abord exploité par le Petit Tube de Précision, société située à Maison Alfort (94), la marque Vitus est reprise par l’entreprise Ateliers de la Rive, fabricant de tubes pour cycles à Unieux (proche de Saint Etienne). Au début des années 1970, l’entreprise est rachetée à son tour par la société d’emballage Bador qui poursuit l’activité de décolletage. En parallèle d’une production de cadres en acier haut-de-gamme (série 971, Super Vitus 980, 181, 788…), Vitus Bador développe des recherches dans l’assemblage des tubes par collage (en partenariat avec 3M).

En 1979, le Vitus 979 Duralinox, premier cadre en aluminium collé, connaît un succès immédiat, permettant à la marque de caracoler en tête. Cette innovation est le fruit d’une collaboration entre Bador, qui assure l’assemblage et le collage, CLB qui produit des raccords en aluminium collés et les Ateliers de la Rive fabriquant les tubes.

En 1984, nouvelle avancée technologique avec le premier cadre en fibre de carbone moulé, le ZX1, suivi des Vitus Plus Carbone et Carbone Kevlar en tubes collés.

En 1991, la société passe sous le giron de Sorofi, holding financière, et produit à ce moment près de 3000 cadres par jour. Malgré ces succès, les concurrences italiennes, avec Columbus, et taïwanaises sont rudes. Celles-ci répondent à la nouvelle demande des vététistes et des professionnels qui exigent des cadres plus fun. Faute d’investissement l’entreprise ferme définitivement ses portes en mars 1999. Depuis, le nom commercial a d’abord été repris par Look, distribuée alors par l’importateur Jean Alvarez (liquidée en 2008), puis aujourd‘hui par le géant irlandais de la vente par internet Chainreactioncycles.

Source : Exposition « Le Cycle à St Etienne : un siècle de savoir-faire – 2015)

Spécifications

Acheté auprès d’un collectionneur, le cadre était dans un parfait état de conservation, à l’évidence peu utilisé. Le montage a été réalisé à partir de pièces issues de la gamme Shimano 600EX, séries 6207 et 6208. La transmission est optimisée avec une roue libre Shimano de type Uniglide de 6 pignons, une chaine Shimano de type Hyperglide et des leviers avec indexation SIS (Shimano Index System). Le cockpit est composé d’une potence de 90mm et d’un cintre de 40cm, parfaitement adapté à la taille du cadre de 51cm. Tel que sur la photo, la hauteur de selle est de 71cm, soit pour une personne de 167 à 172 cm.

A propos du groupe Shimano 600 Le groupe Shimano 600EX a été fabriqué dans une multitude de variantes et de générations. Souvent, plus d'une variante était produite en même temps. Le groupe 600EX est passé du changement de vitesse à friction lors de son introduction au changement de vitesse SIS à 6 vitesses plus tard dans les années 1980.

Cadre/FrameVITUS 779 51cm - Serial F021589
Fourche/ForkVITUS 779 
Cockpit 
HeadsetShimano Dura Ace HB-7410
Potence/Stem3ttt - 90mm - 25.8 clampsize
Cintre/Handlebar3ttt Superlegerro 40cm
Freins et transmission 
Freins/Brake Calipers Shimano 600 BR-6207
Freins/Brake LeversShimano 600 BL-6208
Derailleur avant/Front derailleurShimano 600 FD-6207 (28.6)
Derailleur arriere/Rear derailleurShimano 600 RD-6208 6 vitesses
Leviers vitesses/Shift LeversShimano 600 SL-6208-FCAI Braze-On A-Type/M5 
Chaine/ChainShimano CN HG71 6/7/8s
Manivelles/Crankset Shimano 600 FC-6207 - 170mm - Square Taper (JIS) - BCD 130mm - 52/39
Boitier pédalier/Bottom bracketShimano Dura Ace 7400 bottom bracket (68mm spindle w/ cups 1.37 x 24) 
Pédales/PedalsXLC Ultralight V PD-M15
Roues/Wheelset 
Jantes/RimsMAVIC Open Pro Maxtal UB control SUP 36H / Rayons DT-Swiss
Moyeux/HubsShimano 600 FH-6207 / HP-6207
Cassette/Roue libreShimano Uniglide 6s 13, 14, 16, 18, 20, 22
Pneus/TyresVeloflex Master 22 black-gum 22-622 (700x22C)
Autres 
Selle/Saddle Selle San Marco Rolls white
Tige de selle/Seatpost SR -  Ø 25mm
Bottle cageElite Ciussi
Bar tapeBBB Race Ribbon
CablesShimano Dura Ace brake cable set housing set front and rear

Vitus, marque emblématique de l’industrie française du cycle, a longtemps été la référence en matière de fabrication de cadres de vélos. Mais comme beaucoup d’entreprises nationales, Vitus n’a pas su se mettre au diapason pour résister à la concurrence asiatique.

D’abord exploité par le Petit Tube de Précision, société située à Maison Alfort (94), la marque Vitus est reprise par l’entreprise Ateliers de la Rive, fabricant de tubes pour cycles à Unieux (proche de Saint Etienne). Au début des années 1970, l’entreprise est rachetée à son tour par la société d’emballage Bador qui poursuit l’activité de décolletage. En parallèle d’une production de cadres en acier haut-de-gamme (série 971, Super Vitus 980, 181, 788…), Vitus Bador développe des recherches dans l’assemblage des tubes par collage (en partenariat avec 3M).

En 1979, le Vitus 979 Duralinox, premier cadre en aluminium collé, connaît un succès immédiat, permettant à la marque de caracoler en tête. Cette innovation est le fruit d’une collaboration entre Bador, qui assure l’assemblage et le collage, CLB qui produit des raccords en aluminium collés et les Ateliers de la Rive fabriquant les tubes.

En 1984, nouvelle avancée technologique avec le premier cadre en fibre de carbone moulé, le ZX1, suivi des Vitus Plus Carbone et Carbone Kevlar en tubes collés. En 1991, la société passe sous le giron de Sorofi, holding financière, et produit à ce moment près de 3000 cadres par jour. Malgré ces succès, les concurrences italiennes, avec Columbus, et taïwanaises sont rudes. Celles-ci répondent à la nouvelle demande des vététistes et des professionnels qui exigent des cadres plus fun. Faute d’investissement l’entreprise ferme définitivement ses portes en mars 1999. Depuis, le nom commercial a d’abord été repris par Look, distribuée alors par l’importateur Jean Alvarez (liquidée en 2008), puis aujourd‘hui par le géant irlandais de la vente par internet Chainreactioncycles.

Source : « Le Cycle à St Etienne : un siècle de savoir-faire -2015)

Alan Carbonio 1986 (3 tubes carbone)

La marque ALAN a été fondée en 1972 par l’ingénieur italien Lodovico Falconi. Le nom est issu des deux premières lettres de ses enfants Alberto et Annamaria.

Alan a été la première entreprise à introduire un cadre entièrement en aluminium à partir d’aluminium de qualité aérospatiale. Plus tard en 1976, la marque se démarquera encore en développant un cadre en carbone en reprenant son savoir faire en matière d’assemblage de tubes sur des raccords en aluminium.

A propos d'Alan

Les méthodes de construction du brevet étaient très simples: il s’agissait de fileter les tubes aux extrémités et de les insérer dans les différentes jonctions, toujours filetées, rendant la jonction vraiment absolue avec l’utilisation d’une colle également utilisée dans l’industrie aéronautique.

Tout était assemblé sur des gabarits de montage pour avoir un centrage parfait du cadre. Comme il s’agissait d’une nouveauté absolue, pour l’époque, il était nécessaire de réaliser les joints en alliage léger à domicile et de réaliser les différents procédés sur les tubes.

Le cadre a été immédiatement une innovation majeure pour ses caractéristiques de légèreté et de fonctionnalité et parfaitement adapté à différentes spécialités.

Par la suite, avec les tubes en alliage léger, des tubes en fibre de carbone ont également été adoptés, obtenant des cadres très résistants et une légèreté absolue. L’utilisation de tubes en fibre de carbone était due à la demande d’un cadre avec des tubes en fibre par TORAY Industries Inc., japonais, avec leurs tubes, qui l’a également fait tester à la « Japan Vehicle Inspection Association » avec d’excellents résultats (année 1976).

Lors d’une foire à Paris (1977), un fabricant de tubes a alors été trouvé et la production de tubes en alliage léger a donc été lancée avec un succès égal. Disons que pour les cadres en alliage léger et en fibre de carbone, ALAN a été le premier au monde à fabriquer de tels cadres. Le succès a été tel que de nombreuses équipes de professionnels et d’amateurs ont adopté nos montures dès le départ.

On se souvient, entre autres, comme auparavant en 1973 de l’Allemand HA-RO et de l’équipe nationale amateur de Pologne (champions du monde 1973/1974) et déjà en Italie le Magniflex, le Vibor, le GBC, le Selle Royal, le Fiorella, Famcucine , Santini, Alfa-Lum et à l’étranger TEKA (Espagne), FANGIO (Belgique) et VARTA (Colombie) et les différentes équipes de FANINI (Remac-7UP – PEPSI – Amore e Vita) et par GUERCIOTTI.
Parmi les coureurs on se souvient, entre autres: Basso, Bertoglio, Gavazzi, Baronchelli, Beccia, Battaglin, Vandi puis Thevenet, Kuiper, Lejretta, Parra, Lucio Herrera, Johansson, Pedersen, le pistard Golinelli (double champion du monde), Clark, Risi, Brugna et Villa.

En cyclo-cross, nous sommes entrés dans la légende de cette discipline avec les grands champions internationaux qui ont utilisé nos montures dans leurs victoires les plus importantes et qui ont fait de nous l’une des marques les plus titrées au monde.
Plusieurs fois champions du monde ont été Zweifel, Liboton, Stamsnijder, Di Tano, Simunek, Thaler, Kluge et en 2012 le Néerlandais Mathieu Van der Poel a remporté son premier titre mondial, dans la catégorie Junior, avec un vélo Alan.

Source : www.alanbike.it

Spécifications

Le cadre neuf (NOS) a été acquis auprès d'un vendeur spécialisé de Berlin en début d’année 2022. Le cadre, modèle ALAN Carbonio 3 tubes, a été fabriqué en fin des années et 80 au début des années 90 (1986-1991).

De mon point de vue, il était la cible idéale pour y monter un groupe Shimano de la séries 7400 avec une transmission 8 vitesses avec des leviers de changement de vitesses sur le tube diagonal mais nouveauté importante, avec indexation (SL-7402 8s SIS) et une cassette de type Hyperglide  (évolution notable du modèle Uniglide) sur un moyeux arrière FH-7403.

S’agissant du cockpit, le choix s’est porté sur des composant 3ttt, cintre anodisé foncé, forme Eddy Merckx, et une potence également 3ttt modèle Podium. On notera que le débuts des années 90 a vu apparaitre au fil du temps un certains nombres d’évolutions allant clairement vers une forme de modernité, dont les plus significatives sont ici le cadre pour partie en carbone, le changement de vitesses avec indexation et enfin des poignées de freins dites « aéro »  grâce aux cables cachés qui s’intègrent à l'avant cintre.

Les roues ont été montées par un artisan à partir de moyeux Shimano 7400 (axe arrière 130mm) et des jantes Mavic avec traitement thermique.

Cadre/FrameALAN 51x53 aluminium and lugged frame construction / Serial nr 554815
Fourche/ForkALAN 
HeadsetTange Levin 1" Threaded Headset: 26.4mm Crown Race Black
Potence/StemCinelli 1A Size: 90 mm
Cintre/HandlebarCinelli Giro D’Italia Size: 420 mm
Freins/Brake Calipers and LeversSuntour Superbe Pro Brake Calipers Model 4000 / Suntour Superbe Pro Brake Levers
Derailleur avant/Front derailleurCampagnolo Record
Derailleur arriere/Rear derailleurCampagnolo Nuovo Record Patent 80
CassetteRegina Extra 6-speed - Italian thread
Chaine/ChainKMC X8 1/2" X 3/32" Pin Length: 7.3 mm 114 Links Weight: 324 grams Non Directional Nickel Plated / MissingLink 7,3mm reusable
Manivelles/Crankset Sugino Mighty Competition Crank Set 170mm 52/42T 144 BCD ISO
Boitier pédalier/Bottom bracketSugino MW-70 (Italian 36 x 24 tpi), Length 115mm, Axle taper: Square ISO
Pédales/PedalsSuntour Superbe / Leather Toe straps Christophe
Roue/Wheel (AV/Front)Roues boyaux /tubulars Campagnolo Record - Super Champion modèle Etoile - 36 rayons
Roue/Wheel (AR/Rear)Roues boyaux /tubulars Campagnolo Record - Super Champion modèle Etoile - 36 rayons OLD 126mm
Pneus/TyresChallenge Tubulars Paris Roubaix 27mm
Selle/Saddle Turbo Bernard Hinault noire 
Tige de selle/Seatpost Campagnolo 25mm
Bottle cageElite Ciussi Inox

Vendu.

Colnago Carbitubo 1992

Vélo de route culte chez Colnago, le ‘Carbitubo’ est appelé ainsi pour être composé d’un tube diagonal double. Une structure originale conçue pour augmenter la rigidité transversale. Le ‘Carbitubo’  est le résultat dune collaboration avec Alan pour la partie des raccords et de Ferrari pour les tubes de carbone.

Sa structure comprend des tubes en carbone liés par des raccords en aluminium collés et une fourche en aluminium avec un pivot en acier. 

Les cadres Carbitubo ont été préférés par plusieurs coureurs professionnels dont Tony Rominger, qui en aurait plusieurs dans son garage ! Equipé ici d’un groupe Campagnolo Record 8 vitesses de dernière génération, du milieu des années 90 juste avant le passage au 9 vitesses.

A propos de Colnago

L’histoire de Colnago est pleine de succès, en cinquante ans, la marque du « trèfle » a récolté plus de 6000 victoires en sponsorisant plus de 100 équipes professionnelles. Ernesto Colnago est considéré comme le maître de tous les fabricants de cadres et l’un des « parrains » du vélo de course sur route moderne.

Ernesto est né en 1932 à Cambiago, un village de la banlieue de Milan issu d’une famille d’agriculteurs et depuis ses débuts à l’école primaire, il a aidé son père dans les champs. En novembre 1945, il est embauché comme aide-soudeur par Gloria, une usine de bicyclettes milanaise.

À 14 ans, Colnago commence la course cycliste et remporte 13 courses dans sa carrière. Sa chance commence par une chute. En 1951, participant comme cycliste amateur au Milano-Busseto, il se casse la jambe gauche. Devant rester 60 jours dans un plâtre, Gloria lui a permis de construire des roues à la maison. En 1952, il quitte Gloria et commence à fabriquer des vélos dans un local de 25 m2 à Cambiago. C’est ainsi que commence l’histoire de Colnago et de son fondateur. Depuis 1955, il n’a cessé d’améliorer ses vélos, avec lesquels ont couru et remporté les plus grands champions cyclistes.

Colnago se montre immédiatement comme un innovateur : dès le début, il décide de soumettre la géométrie du cadre de l’époque à des changements radicaux et crée en même temps le look moderne du vélo de course sur route. Jusqu’à cette époque, le design qui dominait avant la guerre était celui d’un grand cadre, d’une longue base pour les roues et le siège à quelques centimètres au-dessus du cadre.

Depuis lors, Colnago est en contact avec les meilleurs cyclistes du monde, pour lesquels il a dans de nombreux cas personnellement préparé les vélos.

D’abord en tant que mécanicien puis en tant que fabricant de vélos, il a suivi des champions tels qu’Altig, Merckx, les Motta et Gates, Baronchelli, Paolini, Saronni et bien d’autres.

Sa première intuition remonte aux années cinquante, lorsqu’il forgeait à froid la fourche. En 1972, il réalise la moto qui a marqué une époque avec le record établi par Eddy Merckx en 1972 à Mexico. En 1983, l’Oval et le cadre CX Master, avec lesquels Saronni remporta cette année-là le Giro d’Italia. En 1986, en collaboration avec Ferrari Engineering (une collaboration toujours en cours), le premier cadre en fibre de carbone est réalisé et l’année suivante la « fourche révolutionnaire Precisa » qui est complètement droite.

Au cours des années suivantes, des chefs-d’œuvre ont été fabriqués à partir des chefs-d’œuvre de l’entreprise tels que le Colnago C35 (1989) et le Bititan (1991). En 1994 il sort le C40 carbone, en 2000 le CF1 et en 2001 le CF2. En 2003, le C50 a été lancé, une évolution du C40, c’est-à-dire un cadre en fibre composite qui s’est imposé dans la concurrence et les ventes dans le monde entier.

De toutes les victoires de sa carrière, une spéciale est entrée dans les annales de l’histoire de Colnago et a été la victoire du « diable chanceux » Dancelli à Milan-San Remo en 1970 qui a persuadé Ernesto Colnago de changer son logo actuel avec un aigle à l’as des clubs. Le logo est resté le même, mais la technologie sous-jacente a révolutionné la façon de fabriquer des vélos.

Source : www.italianlegendbicycles.com

Spécifications

Mis à part les roues et certains accessoires, selle, porte-bidon, et le remplacement des pièces d’usure, chaine, cables, patins de frein, le vélo est totalement d’origine. 

Cadre/FrameColnago Carbitubo - Pure carbon with black and blue fades
HeadsetCampagnolo Record Headset 1″ - HS-11RE
Potence/StemCinelli Grammo Titanium Quill Stem - 120mm
Cintre/HandlebarCinelli Top Ergo 64 (clamp 26.4) - Width 42cm cc / Reach 110 / Drop 150
Freins/Brake Calipers and LeversCampagnolo Record Brakes BR-14RE dual pivot (patins BR-RE005) / BL-12RECG
Derailleur avant/Front derailleurCampagnolo Record - FD-21 SRE / FRE
Derailleur arriere/Rear derailleurCampagnolo Record RD-11RE 8-speed Short cage
Leviers/ShiftersCampagnolo record SL-01RE CG (8-speed indexed with micro adjustement) 
Chaine/ChainSachs 3/32" Chain / 6.85mm (Rohloff SLT-99)
Manivelles/Crankset Campagnolo Record Crankset (172.5mm – 53/39)
Boitier pédalier/Bottom bracketCampagnolo Record Bottom Bracket (ITA)
CassetteCS-18RE (13-26)
Pédales/PedalsPD-32REQR
Jantes/RimsAmbrosio Synthesis Super Professional Tubular Rims 700c/622mm 36H
Moyeux/HubsCampagnolo Record rear and front Hubs (36 holes) - HB-10RE / FH-20RE 
CassetteCampagnolo Record Cassette Exa-Drive 8sp (13-21) -  CS-18RE
Pneus/Tyres 
Selle/Saddle Flite Titanium
Tige de selle/Seatpost Campagnolo Record Seatpost (27.2) SP-10RE
Bottle cage 
Bar tape 
Cables 

A compléter ...

Vitus 992

Vitus est connu comme le pionnier des cadres de course en aluminium collés et vissés. Malgré le scepticisme initial dû à la flexibilité du cadre, la marque française a remporté plusieurs victoires exceptionnelles dans des compétitions et a développé d’excellents cadres qui étaient probablement les meilleurs cadres en aluminium à raccords de leur temps.

Le modèle le plus célèbre est certainement le Vitus 992, successeur du modèle 979 en 1992. Il a notamment été utilisé par Sean Kelly dans une épopée Milan-Sanremo en 1992. Une course remportée par l’Irlandais à la poursuite de Moreno Argentin lors d’une mémorable descente du Poggio. Cette victoire et le style avec lequel elle a été remportée ont calmé les esprits de ceux qui affirmaient que l’aluminium était un matériau trop mou pour le cyclisme sur route professionnel.

Le cadre et la fourche sont constitués de tubes en aluminium Dural qui sont vissés et collés dans des raccords en aluminium fabriqués spécialement pour Vitus. Le tube de direction spécialement formé avec un jeu de direction partiellement intégré et la fourche solide sont, avec les tubes ovalisés, l’une des raisons pour lesquelles ce vélo offrait un comportement stable.

Source : inconnue

A propos de Vitus

Vitus, marque emblématique de l’industrie française du cycle, a longtemps été la référence en matière de fabrication de cadres de vélos. Mais comme beaucoup d’entreprises nationales, Vitus n’a pas su se mettre au diapason pour résister à la concurrence asiatique.

D’abord exploité par le Petit Tube de Précision, société située à Maison Alfort (94), la marque Vitus est reprise par l’entreprise Ateliers de la Rive, fabricant de tubes pour cycles à Unieux (proche de Saint Etienne). Au début des années 1970, l’entreprise est rachetée à son tour par la société d’emballage Bador qui poursuit l’activité de décolletage. En parallèle d’une production de cadres en acier haut-de-gamme (série 971, Super Vitus 980, 181, 788…), Vitus Bador développe des recherches dans l’assemblage des tubes par collage (en partenariat avec 3M).

En 1979, le Vitus 979 Duralinox, premier cadre en aluminium collé, connaît un succès immédiat, permettant à la marque de caracoler en tête. Cette innovation est le fruit d’une collaboration entre Bador, qui assure l’assemblage et le collage, CLB qui produit des raccords en aluminium collés et les Ateliers de la Rive fabriquant les tubes.

En 1984, nouvelle avancée technologique avec le premier cadre en fibre de carbone moulé, le ZX1, suivi des Vitus Plus Carbone et Carbone Kevlar en tubes collés.

En 1991, la société passe sous le giron de Sorofi, holding financière, et produit à ce moment près de 3000 cadres par jour. Malgré ces succès, les concurrences italiennes, avec Columbus, et taïwanaises sont rudes. Celles-ci répondent à la nouvelle demande des vététistes et des professionnels qui exigent des cadres plus fun. Faute d’investissement l’entreprise ferme définitivement ses portes en mars 1999. Depuis, le nom commercial a d’abord été repris par Look, distribuée alors par l’importateur Jean Alvarez (liquidée en 2008), puis aujourd‘hui par le géant irlandais de la vente par internet Chainreactioncycles.

Source : Exposition « Le Cycle à St Etienne : un siècle de savoir-faire – 2015)

Spécifications

Vélo de route classique en aluminium Vitus 992 de 1992. Vitus est connu comme le pionnier des cadres de course en aluminium collés et vissés. Malgré le scepticisme initial dû à la souplesse de la monture, la marque française a remporté plusieurs victoires en concours.

Le modèle le plus célèbre était certainement le Vitus 992 - sorti en 1992 en tant que nouveau développement à partir du modèle 979 - qui a été utilisé en 1992 par Sean Kelly dans une épopée Milan-Sanremo qu'il a remportée en poursuivant Moreno Argentin lors d'une descente folle.

Sean 'King' Kelly et la marque française Vitus entretiennent depuis longtemps une relation solide, Sean remportant de nombreuses courses à bord de leurs cadres - malgré leur réputation de flexibilité - bien que cela puisse être davantage une déclaration de la capacité de Sean sur leur "collé et vissé" construction. Sean est maintenant l'ambassadeur de la marque pour Vitus alors qu'ils poursuivent leur chemin d'innovation.

Le cadre et la fourche sont constitués de tubes en aluminium Dural qui sont collés dans des cosses en aluminium Vitus. Cette Vitus est en parfait état et est équipée de pièces de haute qualité des années 90, comme les jantes Campagnolo Veloce et Ambrosio 700C Balance à tringle.

Le modèle 992  est une amélioration du 979. La différence réside dans la forme du cadre. En pinçant les tubes en aluminium dans une forme ovoïde aux endroits critiques, les ingénieurs de la firme ont amélioré considérablement la rigidité du cadre.

Cadre/FrameVITUS 979 53cm
Fourche/ForkVITUS 979
HeadsetMavic
Potence/Stem3ttt 2002 Evol - 100mm (voir note 1)
Cintre/Handlebar3ttt dark anodized Competizione Merckx Handlebar in 42 cm with 26.0 clampsize (voir note 1)
Freins/Brake Calipers and LeversShimano Dura Ace St-7400 2 X 8 Speed STI Shifters
Derailleur avant/Front derailleurShimano Dura Ace FD-7403
Derailleur arriere/Rear derailleurShimano Dura Ace RD-7402
CassetteShimano UG (Uniglide) 8s - 13-25T (voir note 1)
Chaine/ChainShimano CN HG71
Manivelles/CranksetShimano FC-7402 - 170mm - Square Taper (JIS) - BCD 130mm - 52/42T
Boitier pédalier/Bottom bracketshimano BB-7400 Dura Ace 7400 BC 1.37 x 24 thread
Pédales/PedalsShimano PD-7401 | Look Patent
Roues/WheelsetMoyeux Shimano Dura Ace FH-7402 (Uniglide, 130mm) / HB-7400 (100mm) - 36 holes - Jantes MAVIC Open 4 CD aero
Pneus/TyresVeloflex Corsa Race black-gum 23-622 700x23C - (voir note 1)
Selle/SaddleSan Marco Rolls white
Tige de selle/SeatpostVITUS 979 -  Ø 25.4mm
Bottle cageSilca / Luma Purple (voir note 1)

Notes:
1. Composant remplacé

Vitus, marque emblématique de l’industrie française du cycle, a longtemps été la référence en matière de fabrication de cadres de vélos. Mais comme beaucoup d’entreprises nationales, Vitus n’a pas su se mettre au diapason pour résister à la concurrence asiatique.

D’abord exploité par le Petit Tube de Précision, société située à Maison Alfort (94), la marque Vitus est reprise par l’entreprise Ateliers de la Rive, fabricant de tubes pour cycles à Unieux (proche de Saint Etienne). Au début des années 1970, l’entreprise est rachetée à son tour par la société d’emballage Bador qui poursuit l’activité de décolletage. En parallèle d’une production de cadres en acier haut-de-gamme (série 971, Super Vitus 980, 181, 788…), Vitus Bador développe des recherches dans l’assemblage des tubes par collage (en partenariat avec 3M).

En 1979, le Vitus 979 Duralinox, premier cadre en aluminium collé, connaît un succès immédiat, permettant à la marque de caracoler en tête. Cette innovation est le fruit d’une collaboration entre Bador, qui assure l’assemblage et le collage, CLB qui produit des raccords en aluminium collés et les Ateliers de la Rive fabriquant les tubes.

En 1984, nouvelle avancée technologique avec le premier cadre en fibre de carbone moulé, le ZX1, suivi des Vitus Plus Carbone et Carbone Kevlar en tubes collés. En 1991, la société passe sous le giron de Sorofi, holding financière, et produit à ce moment près de 3000 cadres par jour. Malgré ces succès, les concurrences italiennes, avec Columbus, et taïwanaises sont rudes. Celles-ci répondent à la nouvelle demande des vététistes et des professionnels qui exigent des cadres plus fun. Faute d’investissement l’entreprise ferme définitivement ses portes en mars 1999. Depuis, le nom commercial a d’abord été repris par Look, distribuée alors par l’importateur Jean Alvarez (liquidée en 2008), puis aujourd‘hui par le géant irlandais de la vente par internet Chainreactioncycles.

Source : « Le Cycle à St Etienne : un siècle de savoir-faire -2015)

Autres projets et réalisations

Précédent

Custom Wheels